Équipements

Guide de la sécurité à vélo.

On recommande aux parents ainsi qu’aux coureurs de se familiariser avec le Guide de la sécurité à vélo produit par la SAAQ et le MTQ.

Guide de la sécurité en vélo

Notes sur les vélos

1. Quel vélo dois-je utiliser?
N’importe quel! Les courses sont ouvertes à tous et il n’y a pas de restrictions quant aux vélos. La seule est que pour les critériums et la course sur route, les béquilles (ou pieds) doivent être enlevées, question de  sécurité.

2. Je n’ai pas de vélo de route. Puis-je participer quand même?
Bien sûr. Des cyclistes de niveau provincial ont compétitionné pendant leur  première année avec un vélo « ordinaire » acheté dans un magasin à grande  surface. Ce n’est que plus tard qu’ils se sont procurés un meilleur vélo.

3. J’aimerais essayer un vélo de route.
Très bien; les organisateurs ont des vélos de base (24″ des années 80 neufs) à vendre, à louer pour l’été ou même à louer pour une seule course.  Contactez le club.  Ils peuvent aussi vous conseiller pour l’achat d’un vélo de route.

4. Quelle est la dimension maximale de la jante?
La hauteur maximale que pourra avoir la jante d’une roue pour les coureurs des catégories bibitte, atome, peewee, minime et cadet sera de 40mm plutôt que 35mm. La mesure ne tient pas compte du pneu.

5. Qu’est-ce que les braquets?
Sur une bicyclette, le braquet est le rapport entre le nombre de dents de la roue dentée du pédalier, appelée plateau et celui de la roue dentée du moyeu arrière, appelée pignon. Si la bicyclette est munie d’un ou de deux dérailleurs, le cycliste fait varier le braquet lorsqu’il change de vitesse. On définit le braquet sous la forme d’une fraction :
Nombre de dents du plateau
Nombre de dents du pignon

On écrit habituellement le braquet sous la forme 50×12, bien que l’opération mathématique à faire pour calculer le braquet soit la division 50/12 ; mais on dit bien « cinquante par douze ». Le produit du braquet par la circonférence de la roue est appelé développement.

Les catégories au cyclisme sur route sont définies comme :

  • Bibite (5-8 ans)
  • Atome (9-10 ans)
  • Pee wee (11-12 ans)
  • Minime (13-14 ans)
  • Cadet (15-16 ans)
  • Junior (17-18 ans)

Toutes les catégories dites « Développement » (à l’exclusion des bibites), ainsi que les juniors hommes et femmes sont soumis en course à une limitation de braquet.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’un braquet?

Le braquet est le rapport entre le nombre de dents du plateau (au niveau du pédalier) – généralement 34, 39, 50 ou 53 dents – et le nombre de dents du pignon (au niveau de la roue arrière) – généralement de 12 à 26 dents. À noter que l’ensemble formé par les 8, 9 ou 10 pignons constitue la cassette.

Si l’on multiplie ce rapport par la circonférence de la roue – normalement entre 2,10 m et 2,15 m pour les roues de 700 mm de diamètre (attention aux roues de 650 mm des petits vélos), on obtient le développement, soit la distance parcourue à chaque tour de pédalier.

Pourquoi est-ce que le développement est important? Il est évident que la force musculaire exigée et les contraintes imposées aux articulations du cycliste augmentent de façon exponentielle avec l’allongement du braquet, d’où l’intérêt des limites de braquet imposées par la FQSC dans le seul et unique but de préserver les genoux de nos jeunes athlètes et limiter les injustices quant à la qualité des vélos.

Voici les limites de braquets imposées selon les catégories :

Bibite           aucune
Atome          5,60 m        42 x 16
Pee-wee      6,14 m          46 x 16
Minime        7,01 m          46 x 14
Cadet           7,62 m          50 x 14
Junior          7,93 m          52 x 14

Pour respecter ces limites de braquet, il est généralement nécessaire de verrouiller, ou de «barrer» le plateau et/ou le(s) pignon(s) «trop longs», c’est à dire le plus grand plateau et/ou les plus petits pignons. Le truc est de mettre le vélo sur la plus grande vitesse (grand engrenage à l’avant et petit à l’arrière) et de faire reculer le vélo sur une distance d’exactement un tour de pédalier. Le vélo ne doit pas franchir plus d’une certaine distance selon la catégorie d’âge. Si la distance est plus grande que la limite, il faut bloquer cette vitesse. Cette opération s’effectue en jouant sur les vis de réglage des dérailleurs; si vous n’êtes pas sûr de vous, demandez à votre détaillant de le faire pour vous ou, à défaut, à un responsable du club lors des premiers entraînements.  En compétition, les braquets sont vérifiés avant et après chaque épreuve par les commissaires de la FQSC et, en cas de non-conformité, la sanction est la disqualification.

Remarque : Il est possible de remplacer la cassette ou un plateau du pédalier afin de se conformer à la limite de braquet.  Vous pouvez en discuter avec un responsable du club ou votre détaillant.

Vous trouverez sur le site de la FQSC un tableau de calcul des braquets (page 23 et 24 du chapitre 8 du Guide des sports cyclistes que l’on peut consulter à l’adresse http://www.fqsc.net/sites/default/files/files/Chapitre%208%20Route%202014%20V7%281%29.pdf) qui vous permettra de déterminer très précisément comment arriver au plus proche de la limite de braquet de votre catégorie.